Naissance de la Franc-Maçonnerie Mixte

MARIA DERAISMES

GM GEORGES MARTIN

Maria Deraismes, journaliste, militante des Droits de la femme et de l’enfant, et le Docteur Georges Martin, Sénateur et Conseiller Général de la Seine, Conseiller Municipal de Paris, ont entrepris des campagnes en faveur des droits civils et politiques des femmes, de la défense des droits des enfants opprimés, contre l’intolérance cléricale et pour l’établissement d’une école neutre et respectueuse des idées de chacun.

Maria Deraismes sera initiée le 14 janvier 1882, à la Loge « Les Libres Penseurs » du Pecq, petite ville à l’ouest de Paris. Elle fut la première femme Franc-Maçon, symbolisant l’égalité initiatique.

Onze ans plus tard, le 4 avril 1893, Maria Deraismes et Georges Martin, maçon réputé, créèrent, à Paris, le premier Atelier Mixte.

De cette « Loge-Mère » naîtra la Grande Loge Symbolique Ecossaise « Le Droit Humain« , établissant l’égalité de l’homme et de la femme, et qui donnera plus tard à son tour naissance à l’Ordre Maçonnique Mixte International « LE DROIT HUMAIN ».

Maria Deraismes s’éteint le 6 février 1894. La tâche d’organisation et de développement du « DROIT HUMAIN » reviendra au Docteur Martin. Sa volonté énergique le conduira à se situer au-delà des frontières, des ethnies, des religions et des cultures. Il créa très vite des Ateliers hors de France : en Suisse et en Angleterre. L’ORDRE se répandit en Europe avant d’essaimer dans les autres parties du monde.

Le « DROIT HUMAIN » a été édifié sur un rêve merveilleux, unir l’humanité malgré toutes les barrières, les ethnies, la géopolitique, les religions et les cultures.

Les commentaires sont clos.