Fraternité

Les Loges de l’Ordre Maçonnique Mixte International « LE DROIT HUMAIN » travaillent à la gloire du Grand Architecte de l’Univers ou /et au Progrès de l’Humanité.

L’Ordre est constitué par des Maçons des deux sexes qui ont juré obéissance à la Constitution Internationale du « DROIT HUMAIN ». Ils travaillent en Loges de tous degrés (de 1 à 33), au sein de la pyramide initiatique. Il y a continuité au sein de l’Echelle Spirituelle et Initiatique.

Le pouvoir législatif est détenu par le Convent International, organe souverain de l’Ordre. Le pouvoir d’exécution des décisions du Convent International, le maintien de la régularité et de l’unité maçonnique au sein de l’Ordre sont confiés au Suprême Conseil du « DROIT HUMAIN INTERNATIONAL », dont la gestion est soumise à la ratification du Convent International. Le pouvoir judiciaire s’exerce au sein des Associations Nationales membres selon les dispositions de leurs Règlements Généraux et sous le contrôle définitif du Suprême Conseil, comparable à la Cour de Cassation du Droit Français. Etant rappelé que le Droit applicable est le Droit Français.

L’Ordre Maçonnique Mixte International « LE DROIT HUMAIN » ne professe aucun dogme. Il travaille à la recherche de la Vérité. C’est pourquoi dans les Ateliers, des discussions ou débats ayant trait aux questions sociales ou religieuses ne pourront, en aucun cas, avoir d’autre but que d’éclairer les membres et leur permettre de remplir, en meilleure connaissance de cause, leurs devoirs de Francs-Maçons.

Les principes et la méthode de travail adoptés par l’Ordre Maçonnique Mixte International « LE DROIT HUMAIN » sont ceux des Grandes Constitutions Ecossaises de 1786, révisées par le Convent de Lausanne, qui a réuni, en Suisse, les principaux Suprêmes Conseils du monde, le 22 Septembre 1875.

La démarche maçonnique, initiatique, ainsi adoptée par l’Ordre Maçonnique Mixte International « LE DROIT HUMAIN » propose, à celui qui s’y engage, un difficile voyage intérieur pour mieux se connaître, comprendre l’Autre et úuvrer à la construction d’un monde meilleur.

Les Rituels invitent à poursuivre au dehors l’úuvre commencée dans le Temple. Le but fondamental de l’Ordre est de rassembler ce qui est épars et de favoriser le perfectionnement humain. La gageure est de construire un Temple, à la fois symbolique et concret et dont les membres sont, à la fois les bâtisseurs et les matériaux.

Chaque pierre doit garder sa spécificité et pouvoir être insérée dans l’édifice.

Les commentaires sont clos.