Appel des Juridictions maçonniques signataires en faveur de l’égalité entre hommes et femmes

Préambule

Le statut des femmes constitue le symptôme essentiel de l’état de l’évolution d’une société.  Malheureusement, même dans les pays marqués par une longue pratique de la démocratie, des idéologies communautaristes s’activent à enfermer les femmes et les hommes dans le déterminisme ethnique et culturel de leurs origines. Pourtant les femmes et les hommes sont complémentaires ; Frères et Sœurs en Humanité.

Le mariage d’une fille adolescente est une violence organisée par ses parents. Une femme battue par un homme est victime d’un barbarisme légitimé parfois par des  conceptions moyenâgeuses. Les femmes et les hommes contemporains doivent être libres, vivre libres et doivent construire la main dans la main un monde plus juste et meilleur.

En conséquence

Nous, les représentants des Juridictions maçonniques signataires, proclamons notre attachement commun aux principes universels de liberté de conscience, d’égalité en droit de tous les êtres humains, quels que soient leur couleur de peau, leurs origines ethniques, leur langage, leur sexe, leurs croyances et appartenances philosophiques ou religieuses.

Nous proclamons notre engagement en faveur d’une laïcité qui permet de faire vivre ensemble ceux qui croient et ceux qui ne croient pas, de telle sorte que la singularité de chacun s’épanouisse dans le cadre démocratique commun.

Nous, francs-maçons et franc-maçonnes des hauts grades écossais, profondément attachés à l’éthique de l’être humain libre, aux hommes et aux femmes en marche vers l’évolution progressive de l’Humanité, refusons toute sorte de maltraitance des femmes par les hommes. Humiliée, mariée adolescente, battue à mort, réduite en esclavage, réduite à l’état d’objet sexuel, interdite d’enseignement, toutes ces femmes sont victimes de l’obscurantisme aveugle. Comme il en est pour l’homme, la femme a le droit au respect, à l’éducation, à la liberté de ses choix et à la libre disposition de son corps.

Dans un contexte marqué par les guerres internationales, la barbarie terroriste, la montée des populismes xénophobes, l’aggravation des inégalités sociales, la déchirure culturelle au sein des nations ; il est urgent de reprendre la marche en avant de l’humanité vers l’émancipation, la justice, la dignité.

Signé à Istanbul, le 28 mai 2016

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.